Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs des Écoles du Lot
UD FO 46 Bourse du Travail, Place Rousseau 46000 CAHORS
Tel : 06 63 95 44 27 |



snudi.fo46@gmail.com


Élections professionnelles : force ouvrière progresse de 3700 voix dans l’éducation nationale
Publié; le 11 décembre 2018 | snudi FO 46
Les résultats aux élections professionnelles 2018 confirment que les listes FORCE OUVRIÈRE sont en nette progression tant au CTM (+ 3700 voix) qui renforce son second siège que dans les CTA et CAP.
Les résultats à la CAPN des Professeurs des Écoles et des instituteurs s’inscrivent dans cette progression. Ils confirment la 3ème place du SNUDI-FO à la CAPN avec une progression de 3 points, soit +3696 voix par rapport au scrutin de 2014.
 
Force ouvrière reste la troisième organisation syndicale dans l’éducation nationale et la première organisation confédérée dans ce secteur (2 sièges de titulaires et 2 de suppléants au CTM).
 
Dans la plupart des départements, les résultats obtenus en CAPD en progression confirment l’écho grandissant des revendications portées par FORCE OUVRIÈRE : le SNUDI-FO obtient 1 siège en CAPD dans 7 nouveaux départements (Loire, Mayenne, Moselle, Sarthe, Seine-Maritime, Puy-de-Dôme, Vienne).
 
Concernant l’académie de Toulouse, nous renforçons fortement nos positions et gagnons des sièges :
nous gagnons notre premier siège CTSD dans le Lotl’Ariège et le Gers,
- nous en gagnons un supplémentaire au CTSD du Tarn,
- le Snetaa retrouve la première place
- nous rentrons dans la CAPA des saenes et infirmiers
- nous gagnons un deuxième siège chez les certifiés et un siège en CAPD du Tarn.
 
Au final, nous gagnons 2,25 points ; toutes les autres fédérations en perdent (FSU-3,56, SE UNSA -5,83, CFDT moins 2,27) soit 883 voix de plus par rapport à 2014 !
 
Ces résultats au niveau académique et national, font relativiser ceux obtenus dans le Lot, département « atypique » dans lequel les 2 principaux syndicats « réformistes » et « partenaires » des contre-réformes du gouvernement sont désormais au coude à coude pour la première place… 
 
En effet, dans une situation marquée par la volonté des gouvernements successifs de remettre en cause la place des syndicats et de détruire la place et le rôle des comités techniques des CAP et CHSCT, ce résultat est un cinglant démenti à tous ceux pour qui la mission du syndicat ne serait plus la défense des intérêts matériels et moraux des personnels mais l’accompagnement des politiques ministérielles (et nos collègues du Lot à l’instar des autres départements, ne resteront pas dupes longtemps).
Ce résultat constitue pour la FNEC FP–FO et ses syndicats un mandat : défendre les garanties statutaires de toutes les catégories de personnel, défendre l’école républicaine et ses missions.
 
Non, l’inclusion scolaire systématique (précision importante pour ceux et celles qui déforment nos propos) n’est pas synonyme de réussite pour tous et d’égalité, bien au contraire, elle prive les élèves à besoins particuliers d’un véritable enseignement adapté par des professionnels formés (dont les structures et personnels sans doute trop "coûteux" disparaissent sous couvert de justice sociale !).
 
L’institution scolaire subit une avalanche de contre-réforme désastreuses qui remet en cause à la fois le droit à l’instruction est à la qualification des jeunes générations et les conditions de travail des personnels qui veulent rester fonctionnaire de l’État
 
C’est la politique du gouvernement, son mépris et son refus d’entendre les revendications qui plonge le pays dans une grave crise sociale :

-aux lycéens qui refusent la sélection à l’entrée à l’université et la réforme du baccalauréat et du lycée, le gouvernement réponds par d’inadmissibles pressions et brutalités policières.

-aux enseignants et aux personnels de toutes les catégories qui refusent les fermetures de postes et la dégradation sans fin de leurs conditions de travail, il oppose une succession de projets, qui s’ils étaient menés à terme, achèverait de démanteler l’école (tels que le projet de loi pour le statut de directeur supérieur hiérarchique et des établissements autonomes).
 
 
Le SNUDI-FO remercie tous les électeurs, tous les militants, tous les adhérents qui ont participé au résultat des listes FORCE OUVRIÈRE, notamment les 23669 qui ont porté leurs suffrages sur la liste du SNUDI-FO à la CAPN.
cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Réouverture des écoles et des établissements, audience avec le ministre : mise en danger des personnels, menaces sur les obligations de services !
Compte rendu du CTSD du 17 avril 2020
Canicule : jusqu’à 41 degrés annoncés dans le Lot !
Élections professionnelles : force ouvrière progresse de 3700 voix dans l’éducation nationale
La FNEC FP-FO appelle à la grève et aux manifestations le 14 décembre
Appel intersyndical 9 octobre : TOUS EN GRÈVE FACE À LA RÉGRESSION SOCIALE
Le SNUDI-FO appelle à la grève et aux manifestations du 22 mars avec les organisations syndicales de la Fonction publique
Compte-rendu de l’audience du vendredi 19 janvier 2018 à l’inspection académique du Lot.
Promotions d’échelons 2017-2018 : Le SNUDI-FO obtient le maintien des barèmes basés sur l’ancienneté : une première victoire contre PPCR !
Compte-rendu de mandat CAEN du 4 octobre 2017
Elections au CNED : FO confirme et renforce sa représentativité
Recours à la liste complémentaire, délégation du 12 octobre 2017
Compte-rendu du CHSCTA du 12 octobre 2017
Calendrier des payes et pensions 2017
Compte rendu du groupe de travail CTA 1er degré du 8 janvier 2015 : mouvement 1er degré, dotation académique 1er degré, éducation prioritaire 1er degré.
Compte-rendu du CSE du 18 septembre 2014 : déclaration liminaire et votes
Audience de la Fnec FP FO à la Rectrice du 17 juillet 2014
CSE du 16 janvier : Pour appliquer l’austérité à l’école, le ministre n’a pas plus de consensus en 2014 qu’en 2013
Projet Ayrault et rentrée scolaire
CTM du 17 juin 2013 : nouvelles dispositions sur le recrutement des enseignants : la FNEC FP-Force Ouvrière vote contre
| 1 | 2 |
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo