Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs des Écoles du Lot
UD FO 46 Bourse du Travail, Place Rousseau 46000 CAHORS
Tel : 06 63 95 44 27 |



snudi.fo46@gmail.com


Comité Technique Ministériel du 7 décembre 2016
Publié; le 9 décembre 2016, mis à jour le 12 décembre 2016 | snudi FO 46

Le Comité Technique Ministériel convoqué ce 7 décembre devait donner un avis sur les projets de décrets statutaires bouleversant les statuts des corps enseignants et des CPE sur les déroulements de carrière, les grilles indiciaires ainsi que l’évaluation.

Les votes au CTM

  • Contre : FO, CGT, SNALC
  • Pour : CFDT, FSU (fédération du SNUipp), UNSA

Résumé (communiqué et déclaration en pièce jointe CTM-Déclaration et voeu {PDF}) des enjeux de ce vote :

Des hausses de salaires ne répondant pas au rétablissement du pouvoir d’achat

Exemple un certifié au 5ème échelon gagnera fin janvier une vingtaine d’euros de plus que maintenant mais près de 15 € de moins qu’en 2010... Sur l’ensemble de la classe normale sur 26 ans le gain en 2020 en masse de points d’indice est de moins de 3%...

Une durée de carrière allongée

La durée de carrière la moyenne passe de 25 à 25,4 ans pour la classe normale et il faudra au moins 32 ans dans le meilleur des cas pour atteindre l’indice terminal de la hors-classe, plus probablement 35 ou 36 ans pour la majorité de ceux qui l’atteindront.

Il est difficile de parler d’une accélération.

Le rôle des CAP affaibli

Les collègues seront contraints à une double démarche pour obtenir que leur demande de révision de l’appréciation soit examinée en CAP et il n’y a plus de grilles chiffrées de référence. Il en est de même pour les avancements d’échelon.

Une évaluation permettant l’arbitraire et les pressions locales

Cette évaluation fait disparaître toute notation chiffrée, toute référence collective. Elle repose sur les méthodes managériales d’évaluation par compétences (les savoirs, savoir-faire et savoir être) en vigueur dans le secteur privé.

Le projet de compte-rendu renvoie explicitement au « référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation » (arrêté du 1er juillet 2013) qui prétend découper le métier d’enseignant en une multitude de compétences, pour l’essentiel loin du cœur de métier, enseigner dans sa classe.

Aucune garantie d’un déroulement de carrière complet jusqu’au sommet de la hors classe

Pire, en diminuant le nombre de promouvables sans changer le taux de promotions, le Ministère divisera par plus de 2 le nombre de promus en 2018 ! (explicatif en pièce jointe et dans l’article en lien)

PDF - 107.5 ko
CTM-Communiqué du 7 décembre

Après le ralentissement de carrière, après la remise en cause de l’évaluation, HOLD-UP sur la Hors Classe !!!

cale




SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo